mot somato-sensoriels (lil yannick wave)

J'ouvre ma lumière aux moustiques pour qu'ils boivent mon sang... J'attends vide de mon trop-plein de vide.. Il est tard et comme chaque soir le plafond blanc ne veut pas tomber du haut du plafond. Dehors il fait chaud et froid beau et triste cela dépend des jours. Dedans, en moi, c'est bien pareil mais moins d'étoiles. Les moustiques arrivent. Combien ? je vois flou ça gratte et vrombit. Dehors ça crie y'a du foot ou du tennis comme y'avait des épées et  et des fusils l'essentiel c'est de perdre et de gagner. Dedans, y'a aussi des TV qui parlent et qui montrent. Quoi ? on sait pas mais des lumières comme du feux on se réchauffe devant le feu qui parle.  Je construis pas mes mots, mes phrases à quoi sa sert de construire ? Tout se déconstruit toujours. Non tout meurt toujours comme moi qui donne mon sang aux moustiques. Mais là vie c'est la mort. Merde on peu pas se tuer sans enfanter la vie. Mais d'autres vies qui valent peut être plus que la nôtre. C'est quoi là nôtre ? C'est quoi la vie ? On sait pas ce qu'on est vraiment : une multiplication ou une division... ça dépend des fois ça dépend des juges...  Ah ouais dehors y'a aussi la grande collégiale qui te regarde du haut de ses siècles fallait en tuer pour la monter mais maintenant elle est là avant qu'elle tombe comme le nouveau-né qui s'est pas encore écroulé parce qu'il sait pas marcher.

Dans THE INTERNET. Là t'as le permalien.

33 coms pour mot somato-sensoriels (lil yannick wave)

  1. lil yannick wave dit :

    ah ouais mais ça fait des bandes blanches degeux

  2. Doc de Doc et Difool dit :

    écoute, ce n’est pas sale.

    Ton corps change.

  3. De la thune dit :

    Wesh MPSI devient trankillement tumblr ou quoi ?

  4. lil yannick wave dit :

    été triste

  5. stig Dag dit :

    C’est la tragédie de l’homme d’aujourd’hui. Il a cessé d’avoir le courage d’avoir peur. C’est malheureux car, de ce fait il est peu à peu obligé de ne plus penser. En effet, celui qui n’a pas le courage d’avoir peur doit logiquement abandonner les activités qui l’inquiètent et qui pourraient par une porte dérobée le faire déboucher sur la peur. N’est-ce pas pour cette raison que l’anti-intellectualisme devient si facilement populaire ? N’est-ce pas pour cette raison que toutes les mystiques imaginables du sangs et du sexe sont accueillies avec reconnaissance par tous ceux qui, par lâcheté, veulent réduire tous les problèmes à des questions de tripes et de glandes ?

  6. Big Shaq dit :

    The ting goes skrrrahh, pap, pap, ka-ka-ka
    Skidiki-pap-pap, and a pu-pu-pudrrrr-boom
    Skya, du-du-ku-ku-dun-dun
    Poom, poom, you don’ know

  7. oufouf dit :

    la belle vie c en prison son son
    la popote et les matons tons tons
    ji vais quand j’ai plus un rond rond rond
    on mange mieu ke les chardons dons dons

  8. Léo dit :

    Chère Anne-Laure,

    C’est avec un grand étonnement que je découvre votre mail. De ce fait, je dois en déduire que vous vous faites passer pour une étudiante de mon École, École pour laquelle j’ai du passer un des concours les plus difficile de France afin d’obtenir une qualification reconnue, qualification que vous salissez en vous appropriant illégalement sa renommée. Le fait est que vous n’êtes pas, et de loin, la seule.
    Ainsi, la récente (et peut être un peu tardive) mobilisation des étudiants ainsi que de notre administration nous pousse désormais à plus de vigilance. Sachez enfin que ces actes illégaux de faux et usage de faux, décrits par l’article 433-17 du code pénal, peuvent amener jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000€ d’amende.
    Cela aurait été pourtant avec grand plaisir que j’aurais répondu à votre sondage, comme je l’ai toujours fait jusqu’à présent lorsque d’autres étudiants me sollicitaient. De ce fait, dégoûté par un tel mépris, une telle audace et un manque criant d’honneur et d’intégrité, vous comprendrez que je ne répondrais pas à votre sondage.
    En vous priant de faire passer le message autours de vous et d’être plus prudente à l’avenir,
    Cordialement. »

  9. indochine dit :

    J’ai demandé à la lune
    Et le soleil ne le sait pas
    Je lui ai montré mes brûlures
    Et la lune s’est moquée de moi
    Et comme le ciel n’avait pas fière allure
    Et que je ne guérissais pas
    Je me suis dit quelle infortune
    Et la lune s’est moquée de moi
    J’ai demandé à la lune
    Si tu voulais encore de moi
    Elle m’a dit « J’ai pas l’habitude
    De m’occuper des cas comme ça »
    Et toi et moi
    On était tellement sûr
    Et on se disait quelques fois
    Que c’était juste une aventure
    Et que ça ne durerait pas
    Je n’ai pas grand chose à te dire
    Et pas grand chose pour te faire rire
    Car j’imagine toujours le pire
    Et le meilleur me fait souffrir
    J’ai demandé à la lune
    Si tu voulais encore de moi
    Elle m’a dit « J’ai pas l’habitude
    De m’occuper des cas comme ça »
    Et toi et moi
    On était tellement sûr
    Et on se disait quelques fois
    Que c’était juste une aventure
    Et que ça ne durerait pas

  10. Poète sombre dit :

    Il était tard, Elise voulait faire la fete, 30 ans déjà wouah, c’est énoooooorme tout ce qui lui passait par la tête. Elle voulait une soirée qu’elle n’oublierait jamais.

    Du caca sur les murs, et plus si affinités.

    Elle voulait de l’alcool, du sexe et des paillettes, elle le voulait nu, sur son lit en plein air. Mais sans compter ce qu’il y avait dans la cave. Cette cave l’avait toujours hantée. En effet, il ne se passait rien dans la cave, jamais rien. Et c’était CA qui l’inquiétait.

    Alors pourquoi pas faire l’amour dans la cave avec paul le soir de ses 30 ans ?

    Paul devait avoir un gros pénis. Enoooooooorme pénis. Elle l’imaginait tout dur, tout frais, glissant entre ses mains fragiles. elle se voulait toute à lui, elle était prête à vivre le meilleur de ses anniversaires.

    Paul arriva à la soirée comme prévu. Mais iil n’y avait personne, juste Elise, le corps ressourçait de paillets, entièrement nue. Le labrador était là aussi, un chapeau pointu sur le crâne. Elise entraina Paul dans la cave solitaire et il comprit. Il allait y passer. Il en avait envie d’un côté, mais de l’autre, il fuyait. Il fuyait ce qu’il avait fui toute sa vie. Ses élans de déprime revenaient sans cesse. il s’assit sur le pouf dans la cave. Lacave était tapissée de merde. De la merde partout, sur les murs, sur le plafond. Les plans d’Elise, toujours folklo… Il se laissa aller et se dit « j’y suis j’y reste » Elise commençait à le déshabiller et il se laissa prendre au jeu. Elise avait vu dans un documentaire animalier que les mâles aimait le lait maternel. Elle décida donc de jouer aux échecs avec Paul.

    Une fois nus, ils s’enlacèrent longtemps et n’eurent jamais d’enfants. Paul sentait une gêne : le bout de son sexe devenait incontrôlable. Jamais il n’avait ressenti ça. Son sexe commençait à parler tel un métronome, son pénis lui donna des ordres, il devait voler le plus loin possible d’Elise. Pourtant sa chatte enflammée appelait son esprit excité. Mais son sexe toujours fuyait, fuyait… Et puis au bout d’un moment, tout s’arrêta violemment. Des dinosaures firent irruption dans la cave, la merde les avait attirés, et c’en était fini d’Elise et de paul.

    • Le figaro dit :

      Ça vous tente un thriller français ? Moi aussi. En plus, le casting est classe. Dommage que le résultat ne soit pas vraiment au niveau…

      En soi, le scénario peut être intéressant et dés les premières images, on voit bien que le réalisateur essaie de livrer du vrai cinéma, et pas un quelconque téléfilm. De bonnes intentions rapidement, mais seulement en partie, détruites par quelques incohérences et une direction d’acteurs inégal, avec un jeu un peu trop forcé. Dommage car les quelques twists que proposent l’intrigue sont intéressant et, dans les fais, ça se suit sans déplaisir. Ces petites choses qui alourdissent l’intrigue et transforment ce qui aurait pu être un thriller sulfureux en film finalement assez inoffensif.

      BURP/10

  11. lol dit :

    lol c’est qui encore lil yannick wave c ce sale arabe de vlv ? je suis certains

  12. Le bon vieux temps dit :

    Image d'utilisateur

  13. Le bon vieux temps dit :

    Image d'utilisateur

  14. Le bon vieux temps dit :

    Image d'utilisateur

  15. Kevin 17 ans dit :

    Voilà hier soir j’ai ken ma copine, et à un moment je lui ai fait un cuni avec les lèvres grandes ouvertes (les siennes pas les miennes :hap: ) mais j’avais déjà une dent qui bougeais de ouf à cause d’un accident de voiture, donc je commence à la lecher, et vu que je suis un Dieu du cuni elle se tortille dans tout les sens et me heurte la tronche.

    et là c’est le drame, j’ai pommé ma dent dans son vagin. 🙁

    Je voulais pas lui dire, du coup je faisais genre de lui mettre des doigts pour faire genre lui faire plaisir, mais je voulais juste essayer de chopper ma dent. 🙁

    à la fin elle m’a dit qu’elle avais jamais autant kiffé comme ça, et qu’elle sentais encore quelque chose dans son vagin. 🙁

    j’éspère elle va pas trouver ma dent. 🙁

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)