Article de musiques 1 – l’évasion

Bonjour bonsoir. La musique : vaste univers qui aux confins de l'humanité pourra toujours looool nan mais ok c'était une grosse intro de merde, je le sentais trop bien venir t'façons c'était obligé, ouais ouais... (...) ... Bon du coup, je crois qu'on aime vraiment tous la musique et qu'on a toujours envie de savoir ce qu'écoutent les autres. Je crois que quelqu'un qui aime vraiment la musique cherchera toujours à découvrir d'autres choses, parce qu'on ne peut pas écouter les mêmes trucs d'une année sur l'autre, ou alors on ressemblerait tous à ton cousin Paul, le gros beauf qui écoute les mêmes variétés françaises depuis qu'il a 15 ans. Enfin j'crois qu'on a tous fait des recherches, on a tous voulu écouter des choses qui ne passaient pas à la radio. Pas parce qu'on en retirait une fierté (sauf quand on est un gros con genre napinap et qu'on pense que sa culture musicale est meilleure que les autres) mais juste par soif de découverte et par passion, car comme dirait Fatal Bazooka dans le film éponyme : "le plus important dans la musique, c'est la musique"

Ce que je vous propose, c'est une série d'articles à thème. Le thème de cet article sera

LA GROSSE DÉFONCE

(si vous ne voulez pas lire tout l'article mais juste écouter les musiques, la playlist est ici)

Il y a des musiques, quand on les écoutent, on a une envie immédiate d'ouvrir une canette de bière et de se saborder, parce que la musique le veut, parce qu'elle nous rappelle qu'on a des choses à oublier, parce qu'elle est peut-être plus forte que nous et notre désir finalement d'être intégré à la société, de bien faire, de répondre à des codes. Ce genre de musique appelle à la destruction, réveille l'envie de boire, fait absolument tout relativiser et résonne parfois comme une grosse claque entre les deux oreilles.

Si il y a des choses que vous connaissez déjà, qui vous semblent old ou qui simplement ne vous plaisent pas : en fait c'est cool franchement, mais proposez des trucs svp. Moi tout ce que je veux c'est très simple : connaitre tous les groupes de musique du monde. Donc si vous pouvez m'aider et aider les autres, peut-être que le ciel vous aidera aussi et que vous pourrez aller au paradis.

On commence avec un truc qui a rien à voir avec la choucroute mais j'ai envie de le partager maintenant parce que c'est cool :

Voilà, ceci étant fait, on commence :

Masta Ace, si vous connaissez pas, c'est du bon rap américain, droit, propre. Cette chanson je l'écoutais en fumant des gros blunts et en faisant du basket sur des terrains à Montréal. La vie était cool, simple, tu rates un panier c'est marrant, partout autour y'a des gens qui font des pompes, le vendeur de glace dans le coin mate des filles en train de se faire bronzer topless. Cette chanson me donne toujours envie de retrouver ce moment précis, mais comme je suis plus à Montréal je me contente d'ouvrir une bière et de jouer à NBA2k17

AHHH, une des chansons qui m'ont motivé à écrire cet article. C'est simple : j'entends ça et j'ai besoin d'ouvrir une bouteille d'alcool fort, aller dans la rue, m'embrouiller avec des randoms, pisser sur une voiture de police et aller en prison. Et le pire c'est que je m'en battrais tellement les couilles... La tentation est vraiment forte parfois, l'envie de tout foutre en l'air et de dire au monde entier d'aller bien se faire foutre. Cette pulsion chez moi, ça vient en partie de cette chanson.

Avec celle-ci, on a plutôt envie de prendre la route et de conduire en buvant, mais chillax quand même...

On change de style pour varier un peu. Je suis pas spécialement fan du peuple de l'herbe, amis ce remix est vraiment chouette. J'avais un voisin qui fumait énormément de mauvais shit et il écoutait parfois cette chanson à fond. A l'époque il n'y avait pas Shazam donc j'ai été le voir pour lui demander ce que c'était. Il me disait qu'il mettait seulement cette chanson pour faire le ménage et se donner du courage. J'ai trouvé ça trop fun, du coup je le fais aussi des fois.

Un très grand classique, mais parfois les gens ne connaissent pas forcément. Il y a plein de trucs à dire sur cette chanson, à la base c'était dans une sorte de pièce de théâtre et c'était chanté originellement par une fille prostituée. D'ailleurs les paroles originales normalement pour le troisième couplet c'est "show me the way to the next little boy" parce que c'est une prostituée, donc elle parle de ses clients... J'ai longtemps pensé que le chanteurs des Doors était un Emile Louis en puissance parce qu'il voulait des petites filles, mais en fait il a changé les paroles pour le lolz. L'air de cette chanson est un appel à la décadence, le rythme à celui des pas qu'un mec bourré tiendrait si il marchait d'un air semi-décidé. C'est un putain de chef d'oeuvre.

Bon, Fugazi, valeur sûre de la scène rock. Ce groupe c'est un peu l'équivalent de Dr.Dre dans le rap US : une référence. Cette chanson m'a fait voyager très très loin à une époque pas super cool, et elle faisait le même effet qu'une drogue douce. J'avais l'impression qu'elle me comprenait et ça m'apaisait quand même vachement. Elle ne te jugeait pas, elle t'écoutait en se laissant écouter. Et elle était gratuite. J'ai de la chance d'avoir connu ce groupe à cette époque.

Ok, alors là t'as juste envie de coucher avec tout le monde après avoir pris 5 rails de coke, dans une orgie interplanétaire avec des aliens à poil en train de faire du pôle dance.

La bonne époque où les Beastie Boys étaient des putains d'artistes qui défonçaient tous tes préjugés sur le rap.

Je crois que je l'ai déjà posté sur le site, mais je ne pouvais pas faire un article avec ce thème sans ressortir cette musique. Là clairement, t'as juste envie d'écouter ça en boucle pendant que tu fabriques une grosse bombe dans ton appartement pour faire sauter un château d'eau et admirer le spectacle en buvant du lait.

On change encore de style, quand j'ai entendu ce remix c'était dans une boite de nuit à Barcelone qui s'appelle le Razzmataz. Je chie sur toutes les boites de nuit normalement, mais celle-ci c'est genre tentaculaire, y'a 9 salles, les 9 avec un style différents, et les 9 avec des DJ qui assuraient à mort. C'est un bon endroit... Et quand un des DJ a passé cette musique, tout le monde est devenu un peu hystérique. J'avais pris du LSD, j'étais à fond aussi. Avec les baffles qui faisaient la taille d'une grosse voiture, c'était un putain de moment musical.

Un morceau un peu gay mais qui reste accroché quelque part dans ton cerveau.

Un canapé, une bière, un film érotique sur M6. Et puis d'un coup, DANNY BROWN, et là on se rend compte pourquoi on en est arrivé là et comment faire pour s'en sortir. Un bon morceau assez connu mais qui me donne toujours autant envie d'allumer le calumet de la paix.

Ouais, je respecte les quotas electro, lol

Allez putain venez on fait une grosse teuf chez un type qu'on connait pas et on squatte toute la soirée en ramenant de l'alcool en sympathisant avec des gens qu'on reverra jamais pour terminer la soirée bien bourrés à chercher un endroit où on pourrait manger de la pizza et dormir dans un canapé.

Déjà posté ici aussi, mais elle rentre parfaitement dans les critères. Le clip est très sympa aussi, et si vous ne connaissez pas le groupe, bah c'est très hipster mais c'est cool.

Ouais ok j'suis fan de Fugazi, mais j'fais ce que je veux c'est mon article

Alors Jean Pierre Ferland, complètement inconnu en France mais une pseudo star au Québec. Paul McCartney a dit qu'il était jaloux de cette chanson particulièrement, et qu'il aurait bien aimé collaborer avec JPF. J'ai découvert cette chanson pendant qu'un pote déprimait à fond. Sa meuf avait fait une fausse couche, et lui il écoutait ça en fumant des clopes et en buvant de la Valstar. Des fois il pleurait, des fois il se levait pour reprendre une autre bière. Alors ok la situation était vraiment triste de base, mais j'avais l'impression que cette musique contribuait largement à son anéantissement. Il ne buvait pas une goutte d'alcool avant.

On est au lycée, on fait du skate la journée et des concours d'alcootest le soir, life's easy.

Envie de vomir du sake au japon.

J Dilla, producteur américain de Génie. Son album Donuts (qu'il a appelé comme ça parce qu'il aimait bien les Donuts et qu'il ne trouvait pas de nom) est une succession d'interludes assez courts, et c'est vachement plaisant, tellement même que t'as bien envie de fumer un truc pur même si d'habitude t'es pas du tout branché fumette.

A l'inverse, ici c'est une pièce musicale complète, un peu comme Atom Heart Mother suite des Pink Floyd. On écoute toujours des trucs un peu vite, une quinzaine de secondes, et puis on zappe parfois quand ça nous plait pas. Cette musique demande vraiment à ce qu'on prenne le temps de faire attention à tous les détails. Si vous êtes assez sensible, c'est pas rare que les gens pleurent avec ce morceau. Mars Volta, c'est un groupe vraiment taré, mais cette pièce, c'est exceptionnellement beau. Beau = contemplation = alcool. A ECOUTER JUSQU'A LA MINUTE 10 APRES C'EST DE LA MERDE

BO d'Atlanta, qui est une super bonne série au passage. Là t'as clairement envie de vivre dans une banlieue américaine et de vendre de la drogue dans une voiture low-ride.

Pour conclure, du bon son chaleureux, généreux et réconfortant.

Voilà, peut-être qu'il y a trop de musiques, mais déjà j'ai fait un putain de choix pour ne laisser que celles-ci.

Si vous voyez d'autres choses qui devraient figurer dans cette liste, des morceaux qui vous donnent vraiment envie de vous mettre une grosse mine, please feel free.

Alé salu

Dans THE INTERNET. Là t'as le permalien.

16 coms pour Article de musiques 1 – l’évasion

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)