Djihad (vivelavie) + Grand concours international vivelavie

ramadi-sunrise-iraq

 

Je ne me souviens plus de la raison qui m'a poussé à partir. Pourquoi les hommes partent en guerre ? Il me semble que des affrontements se produisaient déjà au sein même de mon cœur. Oui, il y a la guerre dans le cœur des hommes qui partent au front. Une guerre âpre, répétitive et lancinante où les bombes explosent au rythme des battements du cœur.  Je suis parti pour échapper à cette guerre interne. Seule la guerre, le grand départ pouvait apaiser en les confondants les puissants conflits qui ébranlaient mon cœur.

 

Nous sommes rentrés dans la chambre. Une famille entière s'y tenait, recroquevillée.  Nous hurlions et répétions sans cesse la même formule : " allahou akbar ! " " allahou akbar ! " pour nous donner du courage, pour nous justifier. Ils n'avaient pas la même religion que nous, on les soupçonnaient aussi d'avoir abrité un peshmerga blessé pendant quelques temps. Il fallait les tuer. Il y avait au milieu de cette famille une jeune fille d'environ 17 ans, aux yeux d'un bleu très clair, beaucoup trop clair pour que l'on puisse la regarder sans désir. "Allahou akbar ! ".  Je n'avais jamais peur avant de tuer, c'était simple, il suffisait d'appuyer bien fort sur la gâchette. Abdallah nous intima l'ordre de tuer et  soudainement : la symphonie de tonnerre de nos fusils d'assauts résonna. Cela ne dura pas plus de 10 secondes. Les flammes cessèrent de jaillir des canons et la famille  fut décimée tous baignèrent dans une marre de sang. J'avais tué et mes mains tremblaient.  "Allahou akbar !"

Seul demeurait en vie la jeune fille aux yeux clairs. Aucun de nous n'avait oser la viser. "Allahou akbar !". Elle était tétanisée mais ses yeux ne nous regardaient pas. Elle ne regardait plus rien. Sa vision semblait errer dans un autre monde un monde ou nous ne pouvions exister.

Abdallah et Youssef la saisirent de leurs mains de bourreaux et arrachèrent ses vêtements. "Allahou akbar !" Elle ne se débattit nullement et bien que ces yeux furent ouverts la jeune fille n'était plus qu'une masse inerte. Ce fut, comme si son âme pour se protéger c'était désolidarisée de son corps et avait abandonnée son enveloppe corporelle en pâture aux  hommes. Les soldats saints la pénétrèrent, aux cours de va-et-vient poisseux et interminables. Ils gémirent, se raidirent, se cambrèrent en frottant leurs corps au sien. Subitement, ce fut comme si la douleur l'avait fait revenir à elle-même : la jeune fille se débattit et cria d'une voix d'enfant effrayée mais la lutte était perdue d'avance.  Les hommes ne prêtèrent  attention à cette rébellion. Cela en fit même ricaner certains. Tous la souillèrent de leurs mains sales et leurs sexes dressés. Elle n'était pour eux qu'un simple objet, une prise de guerre éphémère dont il fallait jouir immédiatement. Abdallah me prit par l'épaule en riant. Ce fut à mon tour.

Depuis quelques temps la mort ne me quittait plus. Une angoisse perpétuelle me collais à la peau. Une sueur froide se répandait constamment le long de mon corps.  Je ne dormais plus la nuit, j'étais perpétuellement en alerte. Il me semblait que je n'avais pas dormi depuis plus de milles jours. La vie me semblait irréelle à moi qui avait donné la mort tant de fois.  Peut être n'avais-je pas dormis depuis ce jour où j'ai  pour la première fois entendu le bruit des canons répandre la mort.

Ce fut mon tour. Ce fut à mon tour de la violer, de la souiller. Je devais le faire par simple esprit de camaraderie. "Allahou akbar !". Il fallait le faire...  Je n'ai pas réfléchi et d'une manière quasi automatique : j'ai saisi mon arme et j'ai ouvert le feu. Il fallait les tuer, il fallait tous les tuer. La jeune fille pour apaiser ses souffrances, les soldats saints pour faire cesser l'œuvre du diable. Encore une fois,  la mort frappa en un instant. Des flammes giclèrent du canon de mon arme et un à un les corps s'effondrèrent. Surpris par mon geste aucun de mes frères d'armes n'eut le temps de réagir. Tous étaient désormais à terre,  inertes. Les sangs des bourreaux se mélangèrent à celui des victimes, on ne pouvait les différencier. Il n'y avait qu'une seule et unique teinte de rouge. Les cheveux blonds de l'adolescente flottait dans une marre de liquide rouge. La jeune fille et ses violeurs reposaient morts leurs bras s'entremêlaient. Ils semblaient maintenant tous endormis, enlacés les uns contre les autres emportés dans le plus paisible des sommeils. Je me suis moi aussi écroulé au sol, je n'avais plus de forces et durant un instant je  me crus mort à mon tour.

Hélas, j'étais encore en vie et ce matin là le ciel était bleu à Ramadi. Bien trop bleu, il n'y avait aucun nuage auquel pourrait se raccrocher le regard, auquel pourrait se raccrocher l'espoir . Le ciel était si bleu et grand qu'il me glaçait le sang. Le soleil  éternel  brillait, nous brûlait la peau il était indifférent à nos tourments  "allahou akbar" ! Quelle ironie ! Dieu doit être si petit ! Si petit, pour laisser faire des hommes si vils. Dans un instant, une autre brigade de soldat saint alertée par les coups de feu pénétrera dans la pièce et me tuera. Enfin je pourrais trouver la paix. Pour la première fois depuis de longs mois je prie. Je prie dieu de ne pas exister.

 

************************************************************************************

Concours MPSI spécial vivelavie !!!!

concours-course

Bon cette nuit en dormant j'ai fait le rêve d'un concours MPSI. Un super concours qui me valoriserait auprès de toute la communauté d'mpsi sans que j'ai rien d'autre à foutre que de vous regardez vous battre pour le gagner.

Je vais t'expliquer les règles, c'est pas non plus hyper-compliqué, c'est même plutôt simple : tu prends obligatoirement l'un des textes que j'ai écrit et tu le lis à haute voix en t'enregistrant, puis tu postes ta participation sur youtube. T'as le droit de rajouter des effets spéciaux,  de la musique, une video, bref t'es libre je m'en ballec. Ah oui,  j'ai bien dit que tu postes ta participation sur YouTube et pas Dailymotion. (Le mec qui poste sa vidéo sur Dailymotion arrivera obligatoirement dernier. Je déconne pas avec ça)

Je ferais un classement en établissant une note sur dix points pour chaque vidéos. Les critères de notations seront surement aléatoires et injustes. Je précise que les  meufs partent avec 2 points d'avances sur les mecs parce qu'une meuf ça reste quand même assez mignon. Voilà, tu peux poster ta vidéo dans les commentaires, le concours prendra fin dans environ 2 semaine (le 15 mars) à 22h22 parce qu’après c'est quand même assez tard et que je dois me coucher tôt, parce que il y a école le lendemain.

Bisou.

 

 

 

 

 

 

Dans THE INTERNET. Là t'as le permalien.

42 coms pour Djihad (vivelavie) + Grand concours international vivelavie

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)