Quand les jeux-vidéos rend homosexuel…

Nous en avons bien conscience, de la passion née la déviance, l'excluement, la confrontation et enfin, l'homosexualité. Rien ne nous garantissait que le climat allait rester vivable et nous en avons aujourd'hui la preuve ouverte. Où êtes-nous allés ? A-t-on été trop loin avec notre nouveau média préféré : le jeu vidéo ? En tout cas il semble bien que certains mots ne sont pas avoués, ou qu'à demi-mot.

Tout le monde nous avait prévenu, même notre grand-père : "sort de ta chambre un peu !"

Sortir de notre chambre ? Mais pourquoi faire ? Jouer au foot avec des arabes de son  quartier ? Voler des chewing-gum avec des arabes de son quartier ? Ou bien draguer des filles qui de toute manière sortaient qu'avec les arabes de son quartier ? Non le top c'était quand même de rester entre blancs sur un bon jeu de combat ou alors se taper un bon Final Fantasy dans son pieu sans regarder l'heure passer. Voila ça c'était la vraie vie.

Et c'est pas les 4h de judo par semaine qui allaient nous en empêcher, ni même les devoirs d'ailleurs. Parce qu'il en était ainsi, après avoir passé une heure à regarder son bouquin d'histoire sans trop s'y mettre et avoir fait croire à sa mère qu'on avait bien révisé pour le contrôle de demain, notre esprit se sentait délesté de toute sa contrainte et était prêt à attaquer son devoir depuis le dernier point de sauvegarde pour achever le boss de fin de niveau. Quelle douce soirée passée à feindre sa scolarité, à déchiffrer les magasines, retenir les soluces...

On grandit un peu et le lycée ne nous a pas enlevé ce même plaisir, encore un peu et l'université nous conforte dans notre doux abandon. Internet s'y mêle et un forum en amenant un autre, les passions se font pointues, tranchantes, insatiables.

"On verra plus tard, jpréfère crever"

Je romance légèrement sachez-le, car comme une drogue, l'isolement semble si beau de loin et nous serre contre lui au point de ne nous donner aucun point de vue sur le monde extérieure. Cet extérieure est celui d'où l'on aperçoit les beaufs aller en boîte, s'acheter un scooter ou encore passer leur permis. Cet extérieure est celui où l'on découvre marché du travail, lobbying et façade sociale. Une peinture bien médiocre qui rappelle à chaque humain qui se respecte que le monde se part en couille et que nous on veut pas en faire parti : "on verra plus tard, jpréfère crever"

Cette faiblesse qui est celle résultante de notre incompétence à faire face va donc être adorée, cultivée et prise dans un temps comme une résultante de la lâcheté de nos parents à nous avoir foutu dans ce monde de merde ou tantôt comme une force, celle de la sensibilité, de la créativité, celle de l'amour, le vrai. Vu qu'on ne sait pas trop si nous sommes réellement des gens biens, on rétorque avec ce qu'on a.

Et c'est ainsi que l'homosexualité découle directement du jeu vidéo. Car il faut se le dire pour compte, refuser d'affronter l'extérieur revient inéluctablement à se laisser aller à ses bas instincts, ceux qui nous font croire que la pédophilie c'était pas si grave, que manger son caca devant la cam c'était rigolo ou encore qu'avoir un chat c'était accepter sa part de féminité. Autant de lâcheté dans ces comportements que de pixel dans une oeuvre abrutissante à vrai dire.

Un simple constat s'offre à moi et à vous : voyez-vous beaucoup d'homosexuels jouer au jeu d'échec ? Voyez-vous tant que ça des homosexuels apprécier un bon jeu de société en famille ? Malgré la simplicité du propos, je me risque à vous rappeler que les clichés ne sont pas nés tout seuls. Tout ceci est sans compter le plaisir que se fait internet à racoler à tout va la bienséance d'une mode toujours moins éclectique que mixte. Cette tendance des japonais à vouloir nous faire avaler qu'un homme à le droit de s'habiller à la manière d'une fille, tout ces cosplay tirés d'animés ne faisant plus la part entre un homme et une femme...

Plus aucun repère ne s'offre à la nouvelle génération, puisque les médias aiment à faire bouffer du capital publicité pour des lingettes tandis que la radio fait des canulars téléphoniques, les publicitaires utilisent désormais des transsexuels comme égérie de nouveaux parfums. Un monde à l'envers où le tout-est-permis semble règle d'or pour des enfants de bas âges qui n'ont plus envie de chercher le peu de lueur qu'il reste à entrevoir.

"Entendez par là que le joueur assis aura de quoi satisfaire seul sa libido une fois le bouton bourré comme une mule."

Le dernier point concernera les jeux vidéos eux-même, sous leurs airs de machine à divertissement numériques où marteler la manette semble être un gage de qualité pour un "joueur", les boîtes de production vont jusqu'à calibrer le rythme de leur jeu sur la vitesse moyenne de masturbation d'un adolescent de 13-18 ans, vérifiez vous-même les études faites en 2008 par Activision. Les manettes de jeu elles-même ont été équipées du système vibratio-récompensaire. Entendez par là que le joueur assis aura de quoi satisfaire seul sa libido une fois le bouton bourré comme une mule.

Du grand n'importe quoi qui nous rappelle que l'excès de masturbation est cause de 62% des cas d'homosexualité dans le monde, mais passons.

J'ai peut-être l'air de cracher bêtement dans la soupe en vous imposant ces chiffres mais sachez que dès 1992, le Comité de Sensure Audiovisuel avait déjà déposé un projet de loi visant à limiter l'accès des jeux-vidéos à la jeune population ainsi qu'aux mâles non accompagnés de moins de 23 ans, devinez qui a falsifié les urnes pour éviter que toute loi ne passe ? Je vous le donne en mille : Nintendo. Je vous laisse bien évidemment le soin de découvrir qui dirige l'industrie du jeu de nos jours.

Peut-être sommes-nous allé trop vite, avons-nous dénigré le pouvoir de quelques programmes informatiques ? La technologie nous a-t-elle encore une fois fait une impasse ? À l'heure où le projet de loi pour le mariage homosexuel semble quelque chose de tout à fait normal pour une majorité de la population, où une élite Israélo-sionniste tente de cacher une guerre au Mali ainsi qu'une main mise sur les matière premières de la Palestine, je ne vois d'autres solutions que de vous rappeler comme il est dangereux de ne savoir pour qui l'on vote.

À bon entendeur.

MEGALCO.

Dans Créas perso. Là t'as le permalien. Et là tu peux voir les tags.

17 coms pour Quand les jeux-vidéos rend homosexuel…

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)