Traque d'un anonymous

Vous vous rappelez tous de l'e-mail anonyme que l'on avait reçu par un anonymous... Et bien rien que pour l'exemple et pour prouver qu'on ne déconne pas avec MPSI, j'ai décidé de mener ma propre investigation et de dénicher un anonyme afin d'avoir toutes ses informations personnelles. Mes efforts étant maintenant couronnés de succès après plusieurs semaines de filature, je vais vous raconter l'incroyable histoire de l'anonymous sodomisé par son propre jeu. Une enquête chapeautée par les plus grands flics du petit écran. Sit back, relax and enjoy.
[MENTION IMPORTANTE] l'intégralité de cette enquête sera entièrement exécutée avec une interface graphique en mode user-super-friendly et est à la portée de tous ceux qui ont un cerveau et une paire de couilles, un peu parce que c'est sympa de se faire des challenges tout seul, mais surtout parce que j'ai sévèrement grillé ma session BackTrack sous VMware que j'arrive pas encore à récup, donc pas de hack, juste une pure enquête policière, avec de nombreux rebondissements et une intrigue insoutenable de suspens.
Alors, le 6 Décembre à 3:50AM, l'adresse contact@monpremiersiteinternet.com reçoit le mail que vous connaissez tous :
Le header du mail nous apprend que l'anonymous en question a effectivement utilisé le service de mail anonyme 5ymail.
Mais on s'en branle du header en fait, juste 5ymail, ça casse pas 3 pattes à un canard, c'est un service de mail anonyme comme il en existe des centaines.
Voilà, donc moi, tout ce dont j'ai besoin, c'est d'une adresse IP et d'une heure d'utilisation... Mais comment je vais pouvoir faire... Le site de 5ymail précise qu'il ne conserve pas les adresses IP et que l'anonymat est "total". Alors ? On fait quoi ?
Oui Roger Hanin ?
Oui je sais.
Quoi ?
Au début, je ne savais pas où voulait précisément en venir le commissaire Navarro, mais d'un coup, OUI, C'EST CA ! MERCI NAVARRO ! j'allais tout simplement faire chier 5ymail pour qu'ils aboulent la connexion qui a servi à envoyer  ce mail, puisque c'est les seuls à pouvoir détenir cette information. Le hic, c'est que un particulier qui demande une adresse mail, évidemment, ça va pas trop marcher, c'est tout l'intérêt du "mail anonyme" ... SAUF si la police nationale constate une infraction sérieuse et qu'un juge ordonne l'obtention des logs de connexion, si tant est que 5ymail ait conservé les logs : pas d'autres alternatives.
Mais comment faire ?
Le problème majeur étant que je ne suis ni flic, ni juge... : comment se faire passer pour un vrai flic donc ? J'ai d'abord pensé à acheter une pipe et une veste en tweed et aller au commissariat le plus proche et lancer dans ma fausse moustache : "MHhmhMHM ! sergent, donnez-moi donc le formulaire à remplir pour un mandat, le truc là pour faire péter les adresses IP, lol..." Mais en fait j'ai trouvé mieux : utiliser un compte e-mail de la défense intérieure déjà existant pour réclamer des informations sur leurs logs.
L'attaque est très simple, c'est du mail-spoofing de base... J'envoie un mail avec une adresse de destinataire et d'émetteur que je paramètre. Il y a plusieurs façons de gruger : la plus propre aurait été de passer par Backtrack en suivant par exemple CE TUTORIEL, mais comme je l'ai précisé au début, j'ai foutu en l'air ma machine virtuelle, donc j'ai choisi un petit service bien sympathique qui s'appelle Fogmo. L'interface est très simple, c'est rapide et ça marche.
`
Evidemment, j'avais pas envie d'avoir la banderole toute pourrie, donc j'ai dépensé 3 euros pour une utilisation au mois, en éspérant que mes identifiants de carte bleue ne vont pas se retrouver sur le Black Market...
Donc voilà, je me renseigne donc sur les adresses email utilisées par la gendarmerie nationale et sur ce genre de requêtes particulières, en espérant que l'administrateur réseau de 5ymail n'aille pas chercher plus loin... Nan parce qu'on va rien se cacher : la même chose avec Facebook ou Twitter, ça passerait jamais, les grosses plateformes de réseaux sociaux doivent recevoir plein de mandats par jour par des adresses mails sécurisées via la police nationale lors de véritables enquêtes, donc moi avec mon logiciel en ligne un peu foireux, ils vont me repérer à 100m... Je profite  donc de la taille moyenne de la plateforme de 5ymail et de leur manque d'habitude en matière de gestion de sécurité pour les embrouiller et faire en sorte qu'ils me prennent au sérieux. Je portais d'ailleurs un uniforme de gendarme chez moi pendant toute la durée de l'opération pour une immersion totale dans mon rôle. J'en ai profité pour regarder l'intégrale du coffret 1 du commissaire Moulin.
Bon c'est clair que c'est long de se taper 12 DVD, mais j'en avais besoin pour imiter un vrai flic et avoir une attitude de gros badass.
Je me suis donc fait passer dans un premier temps pour un agent de la STRJD (Service Technique de Recherche Judiciaire et de Documentation), et je précise que nous avons reçu des plaintes concernant l'envoi de courriers éléctroniques contenant un grand nombre de clichés à caractère pédophile. J'imite la mise en page et la signature officielle des agents de ce pôle en prenant soin d'envoyer quelques photos dégueulasses que j'ai choppé sur le Deep Web vite fait à titre d'exemple pour bien leur montrer que ça vient de leur serveur d'envoi et qu'ils ont du soucis à se faire.
Je précise enfin qu'ils recevront un autre mail contenant le mandat du juge si une enquête s'ouvrait et que je ne faisais que constater l'infraction, le temps de laisser mijoter le troll en renforçant l'aspect sérieux de la démarche.
Pendant ce temps là, je regarde les photos de la fille de Julie Lescaut (Jennifer Lauret), je me rappelais plus à quel point elle était bonne en fait... Seul, installé dans mon canapé, j'imagine toutes les positions sexuelles que j'aurais pu tester avec cette actrice qui finalement n'a pas connu une grande carrière... Enfin elle a quand même joué dans Génial mes Parents divorcent, donc respect.
Je ne reproduis pas les originaux des mails que j'ai envoyé pour éviter d'avoir des emmerdes, mais en gros, voilà l'aperçu du mail de la police constatant les faits :
Deux semaines plus tard, j'endosse cette fois-ci le rôle du juge en éditant un document tamponné et prétendument approuvé par le ministère de la justice française. Logo de la justice française, mise en forme toujours soignée.
Pour m'imprégner de cette nouvelle fonction de juge et mettre toutes mes chances de mon côté, j'ai regardé quelques épisodes du juge est une femme.
Donc voilà, normalement 5ymail n'a plus d'autres choix que de me donner les renseignements que je réclame.
Mais deux semaines plus tard encore, pas de réponse.
Je marmonne des insultes dans ma fausse moustache en mettant plein de miettes de Donut sur ma veste à carreaux, mon badge en forme d'étoile de sheriff me pique le torse et je sens comme une frustration m'envahir... M'avaient-ils démasqué ? Quelles étaient les failles de mon plan ? Je m'ouvris donc une bonne bouteille de scotch et envoyais un mail final un peu déséspéré mais en leur mettant un bon coup de pression, genre entrave au cours d'une enquête de police, fermeture administrative de leurs service en cas de non-coopération prolongée : la totale, j'ai plus rien à perdre, c'est ma seule chance d'obtenir cette putain d'adresse IP, donc au pire j'achève le troll en beauté, et au mieux ça peut (encore) fonctionner.
Finalement, quelques heures après :
Voilà, maintenant que j'ai l'IP, je vais pouvoir appeler un de mes contacts qu'on va appeler Bertrand. Bertrand travaille dans un FAI et donc Bertrand est un pur beau gosse. Alors vous allez me dire "maaaaais moi j'connais personne qui bosse chez un fournisseur d'accès, gngngn" ce à quoi je vous répondrai que j'en suis fort attristé pour vous.
Bref, Bertrand - entre deux milkshakes vanille de Macdo - a bien voulu me fournir la fiche client reliée à l'adresse IP de l'utilisateur, à la condition évidente que je ne dévoile pas publiquement les informations figurant sur cette dernière ni que je reproduise la mise en forme, parce que bon, y'a tout sur une fiche client et c'est confidentiel.
J'aurais pu tomber sur un os avec un mec qui a envoyé le mail en 3G sur son portable : là je suis baisé, je connais personne dans la téléphonie mobile, et puis c'est très différent comme fonctionnement d'attribution d'adresses IP, enfin j'y connais rien quoi, donc c'était mort.
J'aurais pu tomber sur un cyber café : j'aurais été baisé à sec.
J'aurais pu tomber sur un personnage plus relou à attraper qui aurait utilisé juste un proxy (au moins 1) et ça m'aurait pété les couilles et excité en même temps.
J'voulais faire de mal à personne j'voulais qu'on aient plus de fric, j'voulais qu'on puisse un peu kiffer j'voulais qu'nos vies soient fantastiques.
roulement de tambour.
Alors sur cette fiche client très complète que je ne peux malheureusement pas reproduire, j'imagine que la ligne n'est pas à son nom, mais à celui de sa mère, (à moins que ce soit une anonymousse de 46 ans répondant au doux nom de Gisèle) et pour toi, anonymous hagard fils de Gisèle, qui n'en revient pas de voir à quel point tu t'es trop fait baiser la gueule, les derniers numéros de la carte bleue de ta mère sont 5694,  tu habites au numéro 12 d'une rue parisienne, ton numéro de téléphone fixe se termine par 01 94 et ton arrondissement correspond exactement à la taille de ma bite en centimètres : 20. Coïncidence ? Je ne pense pas.
Si c'est la mère d'un auteur ou d'une personne du site : désolé hein, je connais pas par coeur le prénom de vos parents, et puis de mémoire, il me semble que personne habite le 20ème en famille.
Message pour le fils de Gisèle : si tu lis ces lignes, ce serait chouette que tu ne portes pas plainte, parce que voilà, dans le fond j'ai rien fait de mal... Je veillerai à ce que ton anonymat soit protégé ici, donc j'ai rien à me reprocher, d'autant que t'as aucune preuve que j'ai effectivement fait tout ça ou non.
Message pour Gisèle : j'adore les milfs, laisse ton 06 dans les coms.
Message à tous les anonymous : on est plus malins et plus vicieux que vous. Lâchez l'affaire. Cet article prouve qu'avec du temps, 3 bouts de ficelle et une fausse moustache, on arrive facilement à vous l'enfoncer profond, donc imaginez si en plus on sait se servir d'un ordinateur, ça craint... Admettez que vous êtes des grosses merdes.
Bon, autant vous dire que je suis assez content de moi. J'ai jamais passé autant de temps sur la préparation d'un article... Des semaines en filature à manger des Giants de chez Quick dans une voiture pourrie devant un appartement que je ne connaissais pas pour en arriver là... Prout.
Si vous aussi vous avez trouvé cette enquête formidable et que vous voulez me faire plaisir, pas besoin de vous abonner à ma chaine ni de m'envoyer du fric : moi tout ce que je veux, c'est un rdv avec cette fille pour apprendre à la connaitre et passer des moments inoubliables avec elle à regarder les étoiles au bord de la plage. La fraicheur de la nuit l'aidera à se blottir dans mes bras musclés et nous envisagerions une vie à deux, éloignés de tout le stress de la civilisation et des grandes villes.
Dans THE INTERNET. Là t'as le permalien. Et là tu peux voir les tags.

49 coms pour Traque d'un anonymous

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)