Salad Fingers

Personnage marquant de la sous-culture web, pionnier de l'animation flash, Salad Fingers fait trembler maintenant plusieurs générations d'internautes. Si vous ne le connaissez pas encore, c'est que vous êtes un gros connard. La page Wikipedia qui parle de lui est honteusement courte, c'est pourquoi je propose une analyse détaillée du personnage, avec quelques photos de cul à la fin.

Bon alors voilà ce que dis Wikipédia (je m'en bats les couilles, je copie-colle) : Salad Fingers est une série de films d'animation en flash créée par David Firth, dont le premier épisode a été mis en ligne sur Internet le 1er juillet 2004. Salad Fingers (doigts de salade en français), qui met en scène le personnage du même nom, raconte l'histoire d'un être étrange à la peau verte, bossu et pourvu de doigts très longs. Malgré son apparence disgracieuse, ses yeux globuleux et sa denture jaunâtre, Salad Fingers apparaît comme un être profondément sensible et gentil, avec néanmoins certains travers atypiques. L'histoire bâtie au fil des épisodes, tout aussi étrange que son personnage principal, se caractérise par un ton lugubre teinté d'humour noir.

Super Wikipédia, merci quoi.

Bon ouais, alors quelques vidéos aussi :

Cartoon Psychologique et surréaliste, le sentiment de malaise que provoquent ces vidéos est inédit. Son créateur - David Fitrh - est considéré comme l'Ernest Hemingway du Flash selon l'Urban Dictionary. Bon, c'est un peu comme David Lynch tavu, tu comprends rien, t'es là comme un clébar qui regarde un os sur la table mais qui sait pas comment faire pour l'atteindre. Mais je vais t'aider à trouver des pistes d'analyse de cette série géniale.

ANALYSE NUMERO 1

C'est possible qu'il n'y ait rien à comprendre. Autant le poser tout de suite : David Firth lui, Salad Fingers, c'était un peu pour montrer aux autres que c'était un dieu en flash et qu'il avait une grosse bite. Peut-être qu'il n'y a pas besoin de chercher plus loin, comme INLAND EMPIRE, voilà, prends-toi ce putain de film dans les dents et cherche pas à comprendre parce que la raison d'être de ces animations n'est pas d'apporter des explications mais des questions... Un peu comme les scénaristes de Lost, mais quand même en moins lourd et avec moins de budget. A noter que les initiales de Salad Fingers, SF, ça fait aussi "Sci-Fi" Science Fiction, lol.

ANALYSE NUMERO 2

Salad Finger est complètement cinglé (à supposer qu'il soit humain, qu'il ait un cerveau et effectivement des problèmes mentaux) et il est dépressif, sans traitement. Ce que nous voyons dans les épisodes représente fidèlement ce que voit Salad Fingers. On peut voir que SF habite dans un appartement au numéro 22, donc on peut supposer qu'il a des voisins, ou qu'il est dans un immeuble, ou au moins qu'il y a une rue et qu'il est entre le 24 et le 26, mais chaque plan d'épisode représente SF dans une maison déserte, éloignée de la vie. Il n'a aucun contact avec aucun être humain : de l'épisode 1 à l'épisode 4, chaque interaction se fait avec un objet. Dans l'épisode 1 par exemple - spoons - SF parle en réalité à une porte. Le son du grincement est sans équivoque, t'entends connard ? Tu m'enlèveras pas de l'esprit qu'il parle à une putain de porte, c'est clair ? Et puis commence pas à me faire chier, moi je suis la série depuis 2005, alors ta gueule. Enfin, tout ça c'était avant le drame de l'épisode 5, bien entendu...

Vous remarquerez à quel point Salad Fingers flippe sa mère quand il s'aperçoit que quelqu'un d'autre que lui parle. Il se rend compte qu'il n'est peut-être pas seul et créée un sentiment de paranoïa intense. Ce qui était le fruit de son imagination devient réel... Donc voilà ma gueule, en fait, SF existe mais il a des problèmes mentaux.

Dis donc connasse, tu vas te calmer tout de suite, ok ? C'est juste l'analyse numéro 2, c'est pas ce que je pense, donc reste tranquille. Garde la pêche sale pute.

ANALYSE NUMERO 3

Salad Fingers est un des derniers humains à avoir survécu à une explosion atomique. Ses mutations génétiques, sa folie et ses rencontres imaginaires comme réelles pourraient être expliquées par les radiations, et ses allusions à la "grande guerre", "Great War" en VO sont directement liées. Cette analyse charme par sa probabilité. Il n'y aucune végétation vivante dans aucun épisode, l'environnement est toujours nuageux et tous les autres survivants sont défigurés comme lui... Alors vieille conne, qu'est-ce que t'en dis maintenant de ma super explication de mes couilles ? hum ?

ANALYSE NUMERO 4

Salad Fingers, c'est ton père et il gave tout le monde avec ses histoires de merde que tout le monde s'en branle à mort de sa vie avec son four, son poisson, sa cage et sa maison pourrie... Moi si on me demande mon avis, j'pense que bon, voilà quoi...

Voilà, mais sinon entre temps, David Firth s'est vachement amélioré en Flash alors qu'il était déjà vachement doué. Le dernier épisode est sorti en 2009, et j'attends chaque jour un nouvel épisode sur sa chaine Youtube.

Non j'déconne, y'a Letter qui est sorti y'a pas longtemps, genre en 2011, un truc dans le genre...

On remarque bien dans cet épisode que c'est bientôt la fin en fait, moi j'pense que ça va s'arrêter au 10, au 10 ouais, ça ferait un chiffre rond, mais voilà genre on revoit un personnage qu'on a vu que dans l'épisode 1, c'est un signe ça, j'suis sûr, nan mais c'est sûr quoi. En plus, l'allégorie de la fenêtre qui se salit alors qu'il voulait la nettoyer, le passage de la laumière à l'ombre, SF qui est juste sur le point de mourir au début, je sais pas ce qu'il vous faut de plus.

Bon et sinon les photos de cul, désolé y'en a pas. J'pense qu'il faudra que vous tapiez "CUL" dans Google Images.

Salut les gays.

Dans coms+18, Culturectum, THE INTERNET. Là t'as le permalien. Et là tu peux voir les tags.

28 coms pour Salad Fingers

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)