[+18] L'histoire du Mercredi (Deeplake)

Jimmy avait toujours été un garçon timide. Il était arrivé en cours d'année dans notre collège, du coup, tout le monde le surnommait "le nouveau". Il n'était pas très doué en classe, ni en sport, ni dans quoique ce soit apparemment. Tout le monde prenait le même bus pour rentrer, Jimmy lui, rentrait à pieds. Personne n'a jamais su où il habitait vraiment, il ne parlait pas et restait souvent seul.

 

Un jour, un gamin a écrasé un quartier d'orange dans sa purée à la cantine. Jimmy n'a pas vraiment réagi, il n'avait pas l'air content, mais on aurait dit qu'il avait peur de trop faire de vague. Du coup, tout le monde en a profité graduellement. D'abord, c'était les quartiers d'orange, ensuite c'était les baffes gratuites, les insultes et les violences physiques de plus en plus fortes et gratuites. Chacun voulait tester les limites de Jimmy, jusqu'au jour où - enfin - il fera où dira autre chose que "mais arrêteeeeez" avec son petit air d'enfant, les yeux perdus dans le vague. Personne ne lui apportait son soutien, personne ne faisait vraiment attention à lui. Ses yeux vides semblaient être le reflet de sa personnalité. Rien ne semblait germer, rien ne semblait être présent.

 

Je raconte cette histoire parce que je viens de recroiser Jimmy aujourd'hui. Je l'ai tout de suite reconnu avec son air dégingandé et ses yeux toujours vides. Depuis combien de temps nous ne nous étions pas vus… 15 ans ? il devait avoir la trentaine, comme moi. Qu'est-ce qu'il peut bien faire dans la vie ? C'est fou comme la facilité avec laquelle on oublie nos anciens camarades de classe.

 

Je n'avais rien de particulier à faire, donc je l'ai suivi.

 

Jimmy habitait en réalité pas très loin du collège où nous étions tous les deux scolarisé. C'est pour cette raison qu'il ne prenait pas le bus avec nous. La maison devait appartenir à sa mère donc, mais ce qui était étrange, c'est qu'elle semblait vraiment abandonnée, les fenêtres étaient entourées de papier plastique et le jardin était rempli d'herbes folles. Après avoir attendu un long moment dehors, je me suis enfin décidé à taper à sa porte, pour savoir comment il allait et ce qu'il était devenu. Bon, c'est vrai que c'est un peu bizarre, mais Jimmy m'intriguait vraiment. Dès que je me suis approché de la porte, elle s'est ouverte en grand. J'ai eu le temps de voir en arrière plan des morceaux de cadavres, des viscères qui pendaient, des morceaux de bras et de jambes éparpillés dans la petite pièce mal éclairée. Il devait y avoir au moins 2 cadavres et demi dans cette entrée dont l'odeur rappelait un mélange rance de sang et de transpiration. Jimmy était au milieu de tout ça et m'a regardé quelque secondes, je crois qu'il m'a reconnu, puis il m'a frappé très violemment le crâne avec un marteau.

 

Voilà comment s'est déroulé le jour de ma mort.

Dans +18, Créas perso. Là t'as le permalien. Et là tu peux voir les tags.

Un com pour L'histoire du Mercredi (Deeplake)

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)