[+18] Le sens de la vie

Ma première vraie confrontation à internet fut pour ainsi dire contre mon gré. Outre la vidéo vue sur portable de ce soldat prisonnier se faisant égorger et appelant à la douleur comme un cochon, celle de cette femme se faisant pénétrer par la ronde tête de son partenaire envoyée par ma douce maman par mail ou encore les trans à grosse bite (j'adore les trans avec des énormes teub pour peu qu'on les confonde avec des femmes),  une expérience s'est offerte à moi.

Quand on commence la musique et qu'on a pas forcément de quoi s'acheter des instruments, on recherche des sample, des sons, des matières sonores en somme. Quand on est un peu mélancolique, on aime bien écouter des boîtes à musique. Quand on recherche un maximum de résultat (sur Google ou Emule), on tape des mots clés en anglais. Quand on traduit boîte à musique par music box et qu'il n'y a pas vraiment de résultats équivalent à notre espérance, on prend un peu tout cee qui nous passe par le curseur. C'est ainsi que "The Pandora's Box" s'est offert à moi.

Ce dossier comprenait en fait un peu moins d'une dizaine de vidéos pédophiles de 20 à 30 minutes chacune. J'ai regardé la première vidéo en me disant que le responsable de cette magnifique compil' avait su dégoter les films pornos légaux comprenant les filles les plus jeunes d'apparence pour le partager car internet c'est aussi lui. Après avoir sorti ma teub et finit ma bouteille de bière, j'ai lancé la vidéo. Au bout de la 3e vidéo je me suis dit "tiens, c'est bizarre". En effet le manque d'activité sexuelle me frustrait au plus haut point et je ne comprenais de filmer des filles aussi minces et sans forme si c'était juste pour leur poser des questions sur leurs tenues préférés sachant qu'elles avaient tendance à se déshabiller  avec le sourire.

Incompréhensible.

Mon esprit assumant enfin que je regardais quelque chose qui pouvait m'envoyer me faire enculer par des savons, j'ai tout supprimé. J'avais regardé mes trois premières vidéos pédo. Est-ce que j'avais bandé ?

Je sais plus.

À cette époque j'avais tendance à mater pas mal de femmes mures mais je n'arrivais pas vraiment à me situer dan mes envies. Encore une fois, des trans trompeuses, des filles dégueulant à cause d'une introduction trop profonde ou des mères de famille se faisant baiser par un black devant leur mari, pour moi il n'y avait pas de grandes différences. Bref je n'avais pas vraiment peur de savoir si les filles m'attiraient avant ou après 18 ans.

Cette boîte de Pandore m'a suivi autant que ce rêve où je me trouvais dans un tunnel noir avec une lumière blanche au bout. Est-ce qu'il est possible que je sois du genre à ne jamais aller au bout ? Parce que ce tunnel, je ne l'ai jamais traversé, la pression était trop forte. De même que le jour où cette fille de 5 ans s'est appuyée sur ma bite, j'étais juste gêné, pas comme ma bite.

C'est à cause de ce documentaire que je parle de ça mais maintenant ya Simpsons donc heu... Le sens de la vie ?

Ce texte de merde ne propose rien de neuf  pour MPSI et n'a comme seule fonction que de marquer mon retour presque complet sur internet. Encore un ordinateur et je suis à vous, vous m'avez manqué et les interviews c'est swag.

Dans +18, Créas perso. Là t'as le permalien. Et là tu peux voir les tags.

Un com pour Le sens de la vie

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)