Infos Flash

Pologne, ce pays qui emprisonne les demandeurs d'asile

Sur cent étrangers qui viennent se réfugier en Pologne, environ 90 % finissent par quitter ce pays. Et ce ne sont pas seulement les conditions de détention en prison qui les font fuir. Je parle sciemment de "prison", car les centres fermés pour les réfugiés rappellent, en effet, la prison. Depuis mon arrestation, une véritable descente en enfer a commencé pour moi. Que ce soit à l'aéroport, chez les gardes-frontières, en garde à vue ou en prison, durant ces vingt-huit heures d'enfermement, partout on m'a ordonnée de me déshabiller. Il semble qu'on ait apprécié tout particulièrement la vue de mes culottes ensanglantées et de mon corps, tout aussi ensanglanté. J'ai eu l'impression que j'étais redevable de quelque chose à ces gens – les fonctionnaires – et que je ne voulais pas leur donner ce qu'ils attendaient. C'est pourquoi ils m'ont punie, par leurs gestes, leurs actes, leur attitude. (...) Durant ces quatre dernières années, je me suis occupée d'un club de rock à Tbilisi, à 200 mètres de l'ambassade polonaise. Fréquenté par tous, des punks aux politiciens. Tout le monde, en Géorgie, a entendu parler de ce club. Je m'en souviens. Et là où je me suis aujourd'hui, une femme en uniforme m'ordonne de me déshabiller... C'est la troisième fois de la journée.

♪ Toudidou ♫

La statue de Zidane : une erreur monumentale

Comme nous tous, les Français font parfois tout pour être à la hauteur de leur plus mauvaise réputation. Je ne cherche pas à justifier, mais à expliquer la présence, sur le parvis du centre Pompidou, d’une statue géante représentant Zinédine Zidane donnant un coup de tête à Marco Materazzi. Coup de tête, c’est justement le nom de l’œuvre.

Tout commence par ce sculpteur algérien [Adel Abdessemed] qui cherche à reproduire le geste peu glorieux du footballeur. Il aurait pu garder la statue dans son jardin. Mais arrive celui qui, investi d’une quelconque responsabilité administrative, lui passe commande pour une exposition publique. J’imagine un comité d’experts qui en évalue l’intérêt et qui, à la majorité (une voix par tête de pipe), l’approuve. Et voilà qu’ils exposent l’œuvre non pas en banlieue, mais bien là, juste devant ce temple du modernisme dessiné, tiens donc, par l'architecte italien Renzo Piano. Et puis il y a les touristes, qui défilent devant ce chef-d’œuvre (notez la souffrance sur le visage de Materazzi) et posent devant. Décale un peu ta tête : clic !

♪ Toudidou ♫

La croisade antigay de la madone du Tea Party

La représentante républicaine du Minnesota, Michele Bachmann, a fait de la lutte contre l’homosexualité son cheval de bataille, au grand dam de sa demi-sœur lesbienne. Excédée et attristée, celle-ci a décidé de témoigner en faveur de la tolérance.
Elle et sa compagne n’ont jamais caché leur relation à leur famille, mais elles n’ont pas non plus imposé d’interminables conversations sur l’homosexualité. Pour elles, l’idée était simple : "En faire une réalité visible, leur montrer qui nous sommes et les aimer quoi qu’ils en pensent." Elles comptaient "les convaincre à grands coups de gentillesse".
Et elles ont bien cru y arriver.Michele Bachmann a déclaré que l’homosexualité était un "asservissement personnel", a dénoncé le chagrin que cause l’homosexualité "d’un membre de [sa] famille" et a sous-entendu que les gays et les lesbiennes faisaient du prosélytisme auprès d’une jeunesse facilement impressionnable : "Nos enfants sont des trophées pour ces gens-là."
Dans sa lettre, Helen appelait Michele à réfléchir à deux fois à ce qu’elle était en train de faire, en expliquant que Nia et elle n’étaient motivées que par l’attention mutuelle et le respect de l’autre et que le mariage gay, s’il était légalisé, offrirait aux couples homosexuels des droits, des devoirs et des garanties financières qui sont autant de sources de stabilité.
Michele Bachmann sur les émeutes des banlieues: « ces jeunes regardent Al-Jazeera sur le câble. Ils sont ainsi encouragés à lancer des émeutes dans toute la France. La conséquence de cela est que la culture française s’en trouve diminuée. En France les musulmans prennent le pas sur le reste des européens. La multi-culturalité c’est une belle idée sur le papier mais toutes les cultures ne se valent pas, toutes les valeurs ne sont pas égales".

♪ Voiiiir le mooooooooooooooooooooooooooonde ♫

(c le truc de fin, faudra le mettre en musique mais là la flemme)
Dans THE INTERNET. Là t'as le permalien.

24 coms pour Infos Flash

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)