A Macgyver tribute (Putricide d'amonium)‏

 

Y a des gens comme ça. A qui avoir sa bite et son couteau suffit.

La preuve avec Emile Leray:

 

Notre amis Emile, en 1993, s'en allait pour un raid solitaire dans le désert sud - marocain entre Tan- Tan et Zagora, avec sa petite 2CV. Pourquoi le sud du maroc? Je n'en sais rien et d'ailleurs qu'est ce qu'on en a à foutre?

Enfin bref il part pour son périple la fleur au fusil. Il emmène avec lui une caisse à outil, quelques quincailleries au cas où. Des réserves d'eau, de la nourriture et d'essence bien évidement et c'est tout.

Il décolle donc de Tan- Tan et arrive à Timlemsen (Oui Emile n'est pas de genre à prendre les routes plus les directes)

 

 

Le truc c'est que arrivé là bas. La gendarmerie royale lui déconseille fortement d'aller plus loin car la zone au delà de la ville est interdite à cause de l’embrouille entre les autorités marocaines et les corses locaux. Tout ça pour un tas de sable en plus. Enfin bref il est bloqué notre Mimile.

Il est bien obligé de faire demi tour mais son côté rebelle le pousse à sortir de la route et essayer de contourner la zone en hors piste pour retrouver sa direction initiale. Il se retrouve donc sur une piste de merde entre le sol inégal et les gros cailloux posés n'importe comment par dame nature. Et ce qui devait arriver arriva. La deudeuche heurte un gros rocher. Résultat? Un bras de roue plié et longeron cassé.

Alors qu'est ce qu'il fait ? Il pourrait rentrer à pied à Tan -Tan qui n'est qu'à une dizaine de kilomètres. Le problème dans cette région c'est qu'il n'est pas sur de retrouver sa carcasse, même abimée. C'est la pays de la récup' ici après tout. Non Emile va rester dormir sur place et réfléchir à ce qu'il va bien pouvoir faire.

 

Au matin notre pote bourlingueur prend une décision étonnante. Il décide de transformer sa 2CV en 2 roues avec les pièces en état et ses quelques outils... Dès le matin il commence à désosser sa vieille citroën. D'abord le campement. La coque lui servira d'abris pendant les travaux. Les bras de roue (auxquels il faudra supprimer un cm  à la scie à métaux) sont emboîtés à l’envers sur un châssis réduit de ses longerons avant et arrière. Le moteur et la boîte de vitesse sont ensuite posés sur le châssis, au centre. Il faudra réserver de l’espace pour la batterie et le réservoir et garder un emplacement vide pour les bagages. Sans négliger l’aménagement du système de direction. Le plus surprenant dans cette moto 2 CV est la transmission. Elle est inspirée de celle des Vélosolex. C’est un tambour qui entraîne la roue arrière par frottement, et qui, par les lois de la physique et de la mécanique, oblige de rouler avec la marche arrière. Démonter la boîte de vitesse pour inverser le différentiel aurait été trop risqué dans cet univers de sable...

Toutes les pièces seront assemblées par vissage. Quand au perçage, il se fera à l’africaine : la pièce de métal est pliée à 90° pour former une arête. A un point déterminé ; cette arête est affaiblie à la scie à métaux ou à la lime ronde. A la limite du perçage, il faut remettre la pièce à plat et perforer le point limé à l’aide d’un marteau et d’un pointeau. Les assemblages ont été effectués le plus possible en fonction des trous d’origine du châssis ou du bloc moteur–boîte.

Les réglages des commandes d’embrayage et d’accélérateur ont été particulièrement fastidieux à effectuer. Il a fallu plusieurs fois démonter, ajuster les pièces et les remonter afin d’assurer un fonctionnement optimum. De même, les essais se sont ponctués par de fréquentes chutes, sans gravité, mais relever le chameau d’acier à 2 roues s’est avéré particulièrement éprouvant physiquement pour le chamelier…

 

Enfin bref 12 jours passent et...

 

TADAAAAAAAAAAAAAAAAA

 

 

Évidement cet engin n'a pas été prévu pour être confortable. D'ailleurs notre héros vas en bouffer des gazs d'échappement pendant son périple. Il n'y a pas de freins, pas de cales pieds. A l'arrache quoi! Mais le résultat est pas mal faut l'avouer

 

 

Petite photo souvenir quand même au moment du départ. Bogoss un peu nan?

 

Il part et continue enfin son périple. C'est moins confortable qu'au début mais il est heureux Emile. Les cheveux dans le vent, la gueule pleine de suie et les couilles à l'air. Il campe et pionce près de sa moto quand les gendarmes royaux tombent sur lui et reconnaissent de suite le touriste à qui ils avaient déconseillé de continuer dans cette région. Alors bien sur ils sont pas contents et ne croient pas un mot de ce que leur raconte notre pote; l’accident, puis la transformation en moto. Assez intrigué par l’engin, mais totalement incrédule, il veut voir la carcasse de la 2 CV pour avoir la preuve de cette histoire invraisemblable. Ils retrouvent au bout de 2 jours tout de même la carcasse et se détendent. Emile apprendras ensuite qu'un des gendarme voulait surtout récupérer des pièces de la carcasse pour son beauf...

 

Au petit matin, ordre est donné à Émile de reprendre sa moto, et il est sommé de rouler devant le 4x4. Le convoi part à faible allure en direction de Tan-Tan. Mais de nouvelles chutes agaceront sérieusement le militaire, pestant contre cet engin qui n’avance pas. Il appellera par radio un autre 4x4 qui viendra récupérer la moto 2 CV.

Arrivé à Tan-Tan le 6 avril, les choses se compliquent… avec leur lot de tracasseries administratives. Chez le gouverneur de la province, un procès verbal est établi, ainsi qu’à la gendarmerie royale. Le véhicule est mis en fourrière. Emile a la désagréable surprise d’apprendre qu’il doit s’acquitter d’une taxe de 4 500 dirhams. Du coup ça le fais chier car les douaniers lui avaient parlé la veille de simples formalités. Le véhicule avec lequel il se déplace est dangereux, et il ne correspond plus au descriptif de la carte grise. « Délit d'importation d'un véhicule non conforme »… En payant, il récupérera sa moto, avec toutefois l’interdiction de la conduire, et recouvrera sa liberté de mouvement.

 

Un mois plus tard avec une autre 2 CV, Emile a fait 3 500 km entre Rennes et Tan-Tan pour venir récupérer la moto, démontée en 3 parties… Ouais il la veut celle là...

 

Dans Créas perso. Là t'as le permalien. Et là tu peux voir les tags.

Un com pour A Macgyver tribute (Putricide d'amonium)‏

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)