Talleyrand

Pas mal de gens ont réclamé une chronique historique de mes couilles, genre MPSI premier sur la culture alors que les articles pseudo-historiques sur ce site sont en général un bon gros tas de merde, parsemé d'anecdotes et de dates sélectionnées aléatoirement, sans aucun intérêt ni but... Alors j'vous le dis tout de suite : l'Histoire, c'est vraiment la matière la moins intéressante du monde, une perte de temps pure et simple. J'écris cet article comme je pourrais aller aux chiottes lire une bonne BD. Voilà, c'était l'introduction, passons maintenant au sujet de l'article : Talleyrand ma gueule, le diplomate français qui avait le plus de Punchline au monde, 2 fois champion du titre. Portrait du personnage.

Né en 1754, Talleyrand devait déjà se confronter à deux réalités diamétralement opposées qui n'ont pas manqué de forger sa personnalité : il était à la fois issu d'une famille riche, donc bourgeoisie, jet-set, strass, paillettes et soirées avec Blue Michou au Piano-Bar de Melun, mais également né avec un pied-bot. Il boitait à mort et se rendit compte de son infirmité très tôt quand il essaya d'embrasser une fille de sa classe et qu'elle explosa de rire en l'imitant en train de boiter dans la cour de récréation. Là, au milieu de tout le monde, Talleyrand péta un plomb et enfonça son pied-bot dans le cul de sa camarade... LOL non j'déconne, il était juste dégoûté et ça l'a rendu très cynique jusqu'à la fin de sa vie.

Ses parents ne l'aimaient pas trop et voulaient qu'il poursuive une carrière ecclésiastique, mais Talleyrand il en avait rien à battre de Dieu et quitta le domicile familial en gravant #yolo sur sa porte.

Quittant donc le clergé, Talleyrand prendra part à la révolution de 1789 en étant le premier membre au comité de constitution de l'assemblée nationale (ce qui est quand même plus sympa comme boulot que de baptiser des chiards et de faire des messes tous les dimanche...) Talleyrand est lui-même auteur de l'article VI de ladéclaration des droits de l'Homme :

"La loi est l'expression de la volonté générale. […] Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse."

Bien joué Talleyrand, on oublierait presque que t'es un canard boiteux, lol.

C'est également grâce à lui que les normes ISO existent et que le centimètre, le mètre, le kilo et toutes les autres unités de mesure ont été aussi bien répandues partout en Europe. Talleyrand en avait ras le cul de rien comprendre aux différentes mesures, et vu qu'il avait un peu de pouvoir en France, bah il s'est dit que ce serait une bonne idée de faire en sorte que tout le monde soit d'accord, pour des raisons d'abord économiques et commerçantes. Il fallait y penser, Talleyrand l'a fait.

Adéaïde de Souza, une des putes de Talleyrand

Adéaïde de Souza, une des putes de Talleyrand

Après, au moment de la terreur, vu que tout le monde se faisait couper la tête, Talleyrand se réfugia à Londres dans le quartier de Kensington. Il s'est passé plein d'autres trucs politiques concernant Talleyrand, il n'a pas seulement écrit un article et inventé le système international de mesure, mais j'ai la flemme de faire les détails, et puis au pire vous avez Wikipédia c'est bon, arrêtez de me péter les couilles...

Victor Hugo avait écrit au sujet de Talleyrand :

C’était un personnage étrange, redouté et considérable ; il s’appelait Charles-Maurice de Périgord ; il était noble comme Machiavel, prêtre comme Gondi, défroqué comme Fouché, spirituel comme Voltaire et boiteux comme le diable. On pourrait dire que tout en lui boitait comme lui ; la noblesse qu’il avait faite servante de la république, la prêtrise qu’il avait traînée au Champ de Mars, puis jetée au ruisseau, le mariage qu’il avait rompu par vingt scandales et une séparation volontaire, l’esprit qu’il déshonorait par la bassesse. […]

Il avait fait tout cela dans son palais et, dans ce palais, comme une araignée dans sa toile, il avait successivement attiré et pris héros, penseurs, grands hommes, conquérants, rois, princes, empereurs, Bonaparte, Sieyès, Mme de Staël, Chateaubriand, Benjamin Constant, Alexandre de Russie, Guillaume de Prusse, François d’Autriche, Louis XVIII, Louis-Philippe, toutes les mouches dorées et rayonnantes qui bourdonnent dans l’histoire de ces quarante dernières années. Tout cet étincelant essaim, fasciné par l’œil profond de cet homme, avait successivement passé sous cette porte sombre qui porte écrit sur son architecture : Hôtel Talleyrand.

Eh bien, avant-hier 17 mai 1838, cet homme est mort. Des médecins sont venus et ont embaumé le cadavre. Pour cela, à la manière des Égyptiens, ils ont retiré les entrailles du ventre et le cerveau du crâne. La chose faite, après avoir transformé le prince de Talleyrand en momie et cloué cette momie dans une bière tapissée de satin blanc, ils se sont retirés, laissant sur une table la cervelle, cette cervelle qui avait pensé tant de choses, inspiré tant d’hommes, construit tant d’édifices, conduit deux révolutions, trompé vingt rois, contenu le monde. Les médecins partis, un valet est entré, il a vu ce qu’ils avaient laissé : Tiens ! Ils ont oublié cela. Qu’en faire ? Il s’est souvenu qu'il y avait un égout dans la rue, il y est allé, et a jeté le cerveau dans cet égout."

Wesh t'as un bon style Victor...

Talleyrand avait une répartie de malade, le genre de personne qui pouvait, à l'aide de quelques mots, briser la réputation de quelqu'un ou tuer la carrière d'un homme politique. En plus d'être méchant et particulièrement intelligent, Talleyrand était un personnage vicieux qui s'est tapé un bon paquet de femmes malgré son pied-bot.

Afin de cerner au mieux le personnage, voici quelques exemples de conversations où Talleyrand était tellement badass qu'on en parle encore sur internet 3 siècles plus tard :

  • Rhulières se plaignait dans un souper de ceux qui voulaient le faire passer pour méchant. "Sur mon honneur ! disait-il, je suis le meilleur homme du monde. J'ai beau fouiller dans ma conscience, je n'y trouve, dans toute ma vie, qu'une seule méchanceté." - "Quand finira-t-elle ?" demanda Talleyrand.
  • A table, un jeune homme placé entre Madame de Staël et Madame Récamier, eut l'idée singulière de dire : « Je suis entre l'esprit et la beauté. — Oui, fit M. de Talleyrand, sans posséder l'un ni l'autre. »
  • Talleyrand alors qu'il venait de sodomiser une prostituée édentée de Paris : " 'A gueule Falope ou j'fe mets mon poinf dan l'cul 'A pifé ? Conaffe !"
  • Quand on annonça à M. de Talleyrand la mort de Napoléon : «C'est une nouvelle, dit-il; ce n'est plus un événement. »

Bref, Talleyrand était un chouette troll et nous regrettons sa mort, même si nous sommes les seuls. La vérité c'est que tout le monde détestait Talleyrand. Napoléon, alors qu'il était très énervé contre lui s'écria même un jour : "vous êtes de la merde dans un bas de soie !". L'image est assez bonne pour décrire un connard comme lui, homme de tous les régimes et indifférent au jugement de l'Histoire. J'veux dire, regardez son petit air satisfait, l'air de dire "allez tous vous faire foutre" T'es qu'un gros pd Talleyrand : ton prénom c'est Charles-Maurice, olololol.

Bon ok, j'me suis pas trop foulé, mais vous allez devoir faire avec vu qu'mpsi est très mort en ce moment et que personne ne trouve rien de mieux que d'aller sur Bidonville pour... Pour rien foutre non plus, à part lancer des vidéos et parler du cul de Nicki Minaj.

Dans Culturectum. Là t'as le permalien. Et là tu peux voir les tags.

45 coms pour Talleyrand

  1. Nova dit :

    Tu fais cet article car un Noobz a fait un truc qui a eu 3 messages positifs ?

  2. Jennifer Lopez dit :

    Big, big booty What you got a big booty ♪

  3. Rayanou dit :

    Ouais c’est Littlefinger un peu en fait Talléran ^^

    • Deeplake dit :

      oé un peu… En moins gay.

    • Marc E. Nabe dit :

      putain de nique ta mère toi, on est sur un site underground bordel d’enculé de mort. genre tes references de la saga de l’autre gros tas avec son beret ça a sa place ici peut être ? Tu penses que tu peux venir lacher ça ici ? sur mon site ? mais t’es fouuuuuuuu
      UNDERGROUND

  4. Race de mort dit :

    victor ugo o milieu de larticle c de la soi dans un ba de merde xD

  5. Marc E. Nabe vrai passioné d'histoire de l'europe contemporaine et ses figures majeures dit :

    Et on notera aussi, la médiocrité de cette chronique se voulant à vocation culturelle, je ne relève rien d’autre que des défauts de méthode historiographique (si un tant sois peu l’auteur s’est soucié d’en suivre une ce qui me parait peu probable au vu de la merde dont déborde ces paragraphes)

    pauvre analyse, sources et faits énoncés non justifiés , trop de choses indispensables omises ; par exemple comment avez vous pu oublier le fameux congres de vienne , premier rassemblement des puissances européennes a but diplomatique pour restaurer l’ordre monarchique en Europe suite à la défaite de Napoléon Bonaparte , où Talleyrand baissa son froc devant Alexandre et Metternich les laissant disposer comme ils le voulaient de son sphincter et larynx, espérant en retour de la clémence quant au sort de la France vaincue. où encore l’épisode où il a baisé vos mères

    7,6:/20 songez à vous mettre au travail, nous sommes encore en septembre il est temps

    • K-rine dit :

      j’aime bien le passage où tu associes la fait de donner une félation ou de se faire sodomiser à une pratique honteuse. C’est fin, inspiré et bien à contre-courant : tout à fait digne de notre site « underground ».

      c’est le seul truc que j’ai relevé de ton message, parce que tu te contente de raconter ta vie pour le reste et que je vais pas faire semblant de m’y être intéressée.

      • Marc E. Nabe dit :

        MDRRRRRRRRRRRRR

        ….

        MDRRRRRRR

        C’est fou, cette haine viscérale, qu’entretiennent les membres de ce site, envers moi. Comme si à chacune de mes rares interventions construites et exprimées dans une éloquence comparable à celle d’un Aristote, il fallait qu’un énergumène boursouflé de jalousie et de ressentiment pour les honnêtes hommes (ceux qu’ils ne seront jamais ), tente par tout les moyens de me ridiculiser et me faire perdre la face dans ce dans quoi j’excelle; à savoir vous montrer que vous êtes des baltringues.
        Autant le dire de manière claire et vulgaire si il n’y a que ce langage pour atteindre vos cervelles rongées et atrophiées par la merde.

        VOU POUVÉ PA TEST !!!

        Vous imaginez bien cher lecteur qu’après un tel paragraphe où j’exprime mon intransigeance face à ces pd fantasmant sur ma chute et mon discrédit, je sois bien chargé de myriades de pique d’esprits létales, qui feraient l’effet d’une foreuse industrielle dans une chatte de pucelle.

        Cependant je ne vais pas répondre et laisser la parole à mon disciple et amis Hippolyte Malinowski

        • Marius dit :

          C’est triste que, même en tentant de t’en prendre à d’autres, tu n’arrives qu’à parler de toi.

          Et non, ton style est loin d’être très bon : ton utilisation de la ponctuation viole toute règle établie (bordel, t’as même pas l’air d’avoir compris la fonction du point-virgule), tu confonds ou oublies des mots et étouffes ton propos de qualificatifs inutiles pour bien t’assurer qu’on n’en saisisse pas le sens – creux.

          • Marius dit :

            Si tu veux, on reprend chacune de tes phrases une par une. Tu essaies de la corriger, puis je te dis ce qui ne va toujours pas.

            Si ton kiff c’est vraiment de te la raconter, autant t’aider à t’en donner les moyens.

          • Marc E. Nabe dit :

            je ne sais pas utiliser les points virgules… as tu déjà lu Montaigne ? je ne pense pas.

          • Marius dit :

            Ta défense ne va pas très loin, c’est dommage. Mais si tu y tiens, vas-y : explique-moi la fonction du point-virgule.

            Et ne me renvoie pas à l’œuvre d’un auteur. Si tu n’es pas capable de l’expliquer par toi-même, c’est que tu ne l’a pas comprise.

            (t’as le droit de la chercher sur Internet, mais tu risques de t’appercevoir que t’avais tort, donc je te conseilles de t’en tenir à ton interprétation personnelle du français).

            J’espère qu’on pourra aborder tes autres problèmes ensuite.

    • deeplake dit :

      Salut, on peut pas dire que Talleyrand avait le choix, et il n’a donné son sphincter ni son larynx à personne. La France tente d’alléger le coût territorial de sa défaite et de retrouver sa place dans le concert européen des souverains légitimes. Talleyrand obtient de pouvoir participer aux conférences initialement réservées aux quatre vainqueurs. Pour cela, il promet à Castlereagh de soutenir la position britannique sur l’interdiction de la traite des Noirs. Il est également favorable au rétablissement des Bourbons dans le royaume des Deux-Siciles que défendent les Britanniques (l’Autriche souhaite le maintien sur le trône de Naples de son récent allié Joachim Murat). Talleyrand obtient la participation de la Suède, de l’Espagne et du Portugal aux réunions des Grands, cela lui permet d’avoir des alliés face aux vainqueurs. Il s’allie à Metternich pour soutenir le maintien d’un royaume de Saxe9, contrecarrant les ambitions de la Prusse, en contrepartie de l’annexion par la Prusse de la Rhénanie (ce qui fait de la Prusse le voisin immédiat de la France). Pour cela, il signe le 3 janvier 1815, avec l’Autriche et le Royaume-Uni un traité secret destiné à contrer la Russie et la Prusse en Allemagne.

      J’ai copié-collé Wikipédia pour me la péter, mais la vérité c’est que tes dents feraient un beau collier pour ma bite.

  6. Hippolyte Malinowski dit :

    Alors déjà K-rine, cela tombe mal pour vous, il s’avère en effet que ce qui constitue pour vous les arguments forts de votre tentative d’objection face à mon amis; est en fait ce qui va me permettre de bien te niquer ta race.

    prenons dans l’ordre d’apparitions de votre argumentaire.

    « tu associes LA fait de donner une félation ou de se faire sodomiser à une pratique honteuse »

    « La fait » ? on dit « la fait » petite conne ? « Fait » est un nom féminin petite salope ?
    Je décèle déjà votre appartenance à l’idéologie femen, en essayant de féminiser de force la grammaire, vous éprouvez une frustration devant tant de mots masculins dans une langue, mais ça passe pas ma gueule, t’es pas membre de la pléiade donc tg stp.

    Voyez vous ceci est un de mes nombreux talents, déterminer à partir d’une phrase, le profil de me détracteurs, je peux ensuite mieux les clouer comme des papillons. Je suis un redoutable psychanalyste et j’ai niqué pas mal de mères.

    Mais poursuivons, donc vous accusez M Nabe d’homophobie, car il qualifierait les pratiques sexuelles comme la félation et la sodomie en tant que pratiques honteuses.
    De deux choses l’une, ce type d’accusation ne fait que renforcer ce que j’avance à votre sujet, vous êtes bien une femen de mes couilles, la taxation d’homophobie étant le cheval de bataille préféré des seins peinturlurés dans les débats.
    Mais voyez vous quelque part dans l’intervention de mon compère une trace de jugement ou d’implication ? Il n’a fait que livrer une information de manière brute sans faire part d’opinions. Cherchez moi donc le mot « honteux »… Donc déjà votre accusation ne repose sur rien,

    mais continuons le démembrement de vos arguments
    vous surenchérissez ensuite, en sous entendants de manière ironique que l’humour homophobe n’est pas original ni courageux, car dans la tendance.

    « C’est fin, inspiré et bien à contre-courant »
    je ne peux retenir mes fou rires en relisant ça… c’est dans la tendance de se moquer des pd ? t’es sortis de chez toi ces 10 dernières années ? les blagues homophobes ne sont elles pas sévèrement réprimées, par les fantassins du politiquement correct, de nos jours ? L’homosexualité n’est elle pas de nos jours établie comme une morale progressiste ? Va faire la blague des 2 pd et une vache sur une iles déserte et tu verras si on te dit que tu va dans le sens du courant.

    poursuivons avec le meilleur
     » tout à fait digne de notre site « underground ». »

    Hahahah… faut il vraiment chercher a commenter ? ces lignes se suffisent à elles mêmes, j’espère que votre joue ne vous fait pas trop souffrir car vous mordez à pleine dents dans des hameçons dénués d’appâts.

    Voyez vous le terme « underground » ma chère, est une référence à une anecdote plutôt gaie qui eût lieu ici il y a longtemps, car à l’inverse de beaucoup d’imposteurs ici, il jouit d’une ancienneté qui fait qu’il a une certaines notoriété dans les environs. Il partage en effets de nombreux moments joyeux avec les « vrais » de ce site, et en utilisant l’expression « underground » il renvoyait à l’un de ce souvenirs.

    Le fait que vous l’ayez pris au premier degré révèle bien votre nouveauté et ignorance des événements et contextes (accompagnées d’insolence de surcroit). Et que dire du « notre » qui sous entend que vous possédez plus de légitimité ici…

    Voilà je pense que je t’ai bien démonte, demande à ton médecins une crème pour les irritations annales

    • Strob la Mouche dit :

      Je vais pas me prononcer sur vos conneries de féminismes à tous, là, parce que je m’en branle bien comme il faut de qui a l’air le plus débile d’entre vous.

      Parcontre, Hyppo, il faudrait que tu découvres le caractère qu’il doit y avoir sous la touche « 6 » de ton clavier. Il est sympa à placer entre certains mots, comme « Voyez vous », « voyez vous », « Cherchez moi », « ne sont elles pas », « n’est elle pas », « Voyez vous », « sous entend » ou « tête de cul ».
      Et faudrait aussi que tu réalises que c’est pas la peine de mettre au pluriel ce dont tu souligne l’inexistence. Genre dans « sans faire part d’opinions » ou « dénués d’appâts ».

      Sinon, c’était bien trouvé le « la » de l’autre pute, là : t’as l’œuil, ça ma bien fait golri !!

      Image d'utilisateur

    • K-rine dit :

      Cher Hippolyte,

      Je penses avoir affiché assez directement mon orientation politique pour qu’il fut inutile (voir ridicule) de nous détailler si précisemment la façon dont vous l’avez déduite.

      Pour ce qui est du terme « underground », j’avais tout a fait saisi l’ironie qui l’entourait et l’employait bien dans ce contexte. Reste que toute ironie a une part de vérité, et qu’il me semble louable d’espérer de ce site d’autres blagues que celles polluant le reste du Net.

      Enfin – le plus important -, pour ce qui est de savoir si les blagues homophobes sont à contre-courant, je vous invite à dissocier le peuple – qui créé la véritable culture, le « courant » – des média. A suivre votre raisonnement, on en conclurait que les média reflètent parfaitement le sentiment de la population, et je penses qu’aucun de nous deux n’admettrions cela.

      Pour cerner l’opinion du peuple, et savoir si celui-ci est homophobe, ou du moins s’il tolère et diffuse des blagues reposant sur un postulat homophobe, je vous invite à être plus attentif à l’avenir quand vous lirez diverses commentaires ou articles sur Internet.
      Vous vous rendrez compte que le sentiment le plus souvent exprimé est celui du rejet du discours médiatique dominant – un discours anti-sexiste et anti-homophobe, comme vous le dites. Le courant dominant dans la population est donc de s’opposer systématiquement – dans sa totalité – au discours des puissants, sans évaluer la pertinence de chaque point de ce discours.
      Etre à contre-courant, d’après-moi, serait alors davantage aller à l’encontre du sentiment majoritairement partagé par la population, sans se soucier de savoir si ce sentiment est identique ou contraire à celui revendiqué par les puissants.

      Bref, si, pour vous, la norme à défier est celle des média et des puissants, allez plutôt sur un site politique. Ici, sur un site underground (oui !), la norme à défier est celle des « autres » ou, mieux, la notre propre.

      • La communauté dit :

        On aime bien les clash et tout, hein, y a pas de soucis. Mais faites attention à pas tuer le site non plus, parce que nous, tout ce qu’on veut, c’est pouvoir se branler tranquillement sur des photos de chaton.

      • Marius dit :

        Si je t’ai bien comprise, être bof ce serait être mainstream, donc être à contre-courant ce serait être snob, et MPSI devrait donc être snob.

        Tout ceux qui ont tenté de placer MPSI dans de telles généralités n’y ont jamais fini très bien entourés.

        Je te conseilles de mettre un peu d’eau dans ton vin, sale pute.

        • K-rine dit :

          Pour être snob il faudrait mépriser les « bofs ». C’était pas le fond de ce que j’ai dit, au contraire ! Relis-moi.

          Je dis que quand on se prétend être le plus malin, il faut éviter de faire les mêmes blagues faites par la majorité de la population, être un peu original, remettre en cause son humour. Désolé si c’est que j’attends de ce site, d’être original, mais c’est ce que je continurai de venir y chercher, parce que c’est ce que j’y trouve jusqu’à présent (malgré quelques commentaires débiles).

          • Oncela dit :

            ouai ouai être original et tout c mignon vive la paix

            mais tu voi le problème, c ke là si je t’imagine entrein d’enfoncer 2 bon gro couto de bouché dan le cul et la chate de ta mère, pendan ke cette pute se chiale tou son sang, jpeu pa m’empecher de sourir, même si je sais ke c assé commun comme pensé

            donc moi jte di relax : pren le bon coté dans chake chose, souri à la vie. Notre existence est pas bien longue, donc profite ! SOIS HEUREUSE MERDE ski compte c ni la destination, ni le voyage, mais la façon dont on veu bien le vivre………..

          • Race de mort dit :

            pk vou vou zarretez jamais de dire « nou la komunauté on est si on est sa etc underground etc original etc » en vérité les gas lachez votre nombril, lachez le nombril de la comunauté, du sit, et regardez le reste de son korps, ses pieds, sa tete, ses alumetes ! explosez de sens par pitié échangon, partagon, harangon, sortondégon pour ke lélevages du nivo dur plus longtemp avec calgon ^^
            Image d'utilisateur

      • Marc E. Nabe dit :

        tu pourrais aussi avoir de l’humilité et admettre que tu es partie au quart de tour en te fourvoyant sur ce que je disait clairement., et que tu as encore ouvert ta gueule pour rien dire.

        je ne vais pas rappeler Malinowski bien que tu lui resserve du grain à moudre en essayant de garder la face et en tentant de faire celle qui n’as été nullement atteinte… et se permet de balancer ses savantes analyses de cour de socio de première. C’est bien t’as révisé mais ça répond à quoi ça ?

        Tu as toi même imaginé des propos homophobes dans ce que j’ai écrit et tu t’attelle à critiquer ce que tu invente, c’est plutôt facile non ?

        Dis moi si tu as été diagnostiqué d’une forme d’autisme plus jeune, ça m’évitera de perdre du temps à te montrer ta connerie, car encore une fois c’est trop facile.

        • K-rine dit :

          Pour expliquer que Talleyrand s’était diplomatiquement incliné devant Alexandre et Metternich, tu as eu recours à une métaphore tout à fait explicite renvoyant la domination sexuelle à la domination sociale. Mais bien sûr Monsieur Nabe est incapable de s’en rendre compte, n’est-ce pas ? Monsieur Nabe n’est bon qu’à cracher sur la gueule des braves gens comme moi qui tentons d’avoir un débat constructif et d’apaisement, et tu oses leur demander s’ils ont des problèmes psychiatriques ? TU OSES, VRAIMENT ? Comment peux-tu penser UN SEUL INSTANT que ma santé ait pu rester si intègre, tranquille, sans rien qui dérape un peu de temps en temps, après tant de putain d’années à devoir me tapper toutes vos putain de reflexions qui me rappellent quotidiennement quelle sous-merde je suis ? COMMENT TU OSES me traiter de folle, sale attardé, alors que c’est à cause de fabuleux connards comme toi que je me pisse dessus comme un vugaire clébard cancereux dès qu’un homme m’adresse la parole dans le métro. Je me pisse littéralement dessus, sale con. Tu dois pas connaître ça, hein, bien confortable que t’es à juger le reste du monde. Tu dois même pas savoir ce que ça fait d’avoir peur de se pisser dessus, non c’est évident QUE TU SAIS PAS. Donc vas-y, traite moi d’autiste ou de folle, envoie moi ce que tu veux, entre ça et me rappeler la honte d’être une trainée de gouine, ça change pas grand chose. Dans tous les cas, ta place n’es pas parmi les vivants. Donc ouais, je suis une pute d’hystérique : perd pas ton temps à débattre avec moi mais va plutôt te faire creveur.

          • marc E. Nabe dit :

            j’ai gagné ça veut dire ?

            Image d'utilisateur

          • Deeplake dit :

            Non, ça vient pas de l’image, c’est de ta faute, t’avais juste oublié de mettre le .jpg à la fin, mais c’est pas grave, je l’ai arrangé, et puis beaucoup de noobs font la même erreur, je suis cependant déçu, je m’attendais à plus de compétences de ta part, monsieur je casse les couilles à tout le monde parce que je pense être plus intelligent : lol, tu sais même pas mettre une image sur un site. Tes capacités intellectuelles sont faibles, donc je te déboute.

        • K-rine dit :

          Écoute-moi bien maintenant espèce de tocard : j’accepterai que tu aies gagné le jour où tu
          te seras vraiment remis en cause. Après, j’écouterai tes leçons de vie et si ça t’amuse tu
          me récitera l’alphabet à l’envers. Lol. D’ici là, accepte la vérité : tu t’es bien fait trop
          d’illusions sur ce monde si tu pensais qu’il était aussi heureux pour tous. Pour moi, il est
          laid comme de le grosse chiotte. Tu t’es tant enfoncé dans l’illusion que tu resteras pour
          encore longtemps complètement détaché de nos vrais problématiques. Ignore-moi, je serai
          toujours le plus gros déchet de MPSI à nos yeux. C’est pas faute d’avoir essayer, t’es juste
          incapable d’entendre un appel à l’aide. Le pire, c’est que dans le fond tu dois pas être
          trop mauvais ^^ Donc maintenant baisse les yeux et suis le flow.

  7. heinrich dit :

    vos gueules

  8. marc E. Nabe dit :

    Image d'utilisateur

    bah merde ça marche pas l’image

Laisser un commentaire

C'est bon, les autres verront pas ton mail. Et les * c'est que c'est obligenculé.

Va vite sur monpremiersiteinternet.com pour plus de lol.

(J'déconne ça sert à rien)